Bannière entête

Dressage

Formation juge dressage

paru le 04/01/2015

 LE CDE07 ORGANISE UNE JOURNÉE DE FORMATION

 
POUR LES JUGES DE DRESSAGE NIVEAU CLUB
 
DIMANCHE 18 JANVIER 2015
 
DE 9:00 À 17:30
 
AU HARAS DE BRESSAC 07210 SAINT LAGER BRESSAC
 
 
INTERVENANTS : M.C BLAN ET B. MAZOYER
 
Cette journée de formation est ouverte aux juges de niveau club et à toute personne souhaitant le devenir, ainsi qu’aux enseignants et élèves BPJEPS souhaitant connaitre les attendus des différentes reprises et toute personne souhaitant exercer la fonction de secrétaire lors de concours.
Merci de remplir la fiche d'inscription jointe et de la renvoyer à  presidente@privasequitation.com
 

paru le 16/04/2009

Dressage


Le dressage est souvent considéré comme la discipline mère des autres disciplines équestres. En effet, aucune autre discipline n'est envisageable sans un dressage préalable du cheval.

Le dressage est un art car la recherche esthétique du mouvement y prend une place prépondérante, et des principes tels que la légèreté, la décontraction, l'impulsion et l'amour sont indispensables à l'atteinte de « la belle équitation », afin de l'élever au niveau de l'art. C'est la représentation stylisée des mouvements gracieux du cheval.

En compétition, le dressage sert à tester la qualité de la communication entre le cheval et son cavalier.

Le couple évolue sur un terrain rectangulaire de 60 m sur 20 m et exécute une série de figures appartenant à un programme appelé reprise. Ce programme peut être imposé ou libre avec de la musique. Le programme libre s'appelle aussi Kür ou reprise libre en musique (RLM).

Le cavalier emploie des ordres aussi discrets que possible afin de paraître presque communiquer par télépathie avec sa monture. Paradoxalement, aux yeux d'un public non averti, une bonne exécution donne l'impression que la discipline est facile. Cependant, une bonne reprise en compétition n'est que le résultat d'années de travail intense.

Le jury, composé de deux à cinq juges, évalue l'aisance et la fluidité dans les mouvements du couple. Chaque figure est notée de zéro (figure non exécutée) à dix (exécution excellente). Le jury attribue aussi des notes d'ensemble permettant de juger un certain nombre de paramètres, dépendant du niveau technique de l'épreuve, tels que la précision de l'exécution, la soumission du cheval, la qualité des allures, l'impulsion, la position du cavalier, etc. Une note artistique est attribuée lors de la reprise libre en musique ; elle tient compte en particulier de l’harmonie de la reprise, de la chorégraphie et de la musique.

La note totale est exprimée en pourcentage. Une moyenne de 65 à 70 % est une bonne note en compétition nationale. En international, les plus grandes épreuves se gagnent entre 75 et 80 %, mais des cavaliers peuvent dépasser 80 % dans certaines épreuves.

 

 

 

Powered byE2I sports